VENDREDI 19 JANVIER 2018, SORTIES CINÉ

DESTIERROS d'Hubert Caron-Guay

Incontournable documentaire, DESTIERROS d’Hubert Caron-Guay.

Quatre longs métrages sortent du lot des sorties de la semaine, un documentaire et trois fictions, dont le tout nouveau Michael Haneke et le plus ambitieux des films québécois des récentes années.

DESTIERROS d’Hubert Caron-Guay ⭐⭐⭐⭐

1c4ddc168477b11385c3f8a6b8494271

Nécessaire, important, incontournable, les qualificatifs manquent pour ce solide premier long métrage documentaire d’Hubert Caron-Guay, DESTIERROS. Fort de son expérience au sein du groupe d’action en cinéma Épopée, au côté de Rodrigue Jean, Caron-Guay amène de manière impressionnante le cinéma direct dans les pas de migrants d’Amérique Latine. Sans jamais quitter ses sujets, le cinéaste nous propose une immersion totale dans le quotidien de ces nomades modernes, prêt à tout pour une vie meilleure. En plus du propos criant de vérité et d’actualité, ce joyau déborde d’inventivité et de purs moments cinématographiques. Un grand film obligatoire qui nous aide à comprendre, qui nous ouvre davantage aux autres, montrant une fois de plus l’absurdité de tous ces murs.

HAPPY END de Michael Haneke ⭐⭐1/2

640_403981.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Est-ce que Michael Haneke est capable de réaliser un mauvais film? La réponse est assurément non. Mais HAPPY END expose au grand jour les limites de ce grand homme du 7e art. Pour une rare fois, Haneke semble nous cuisiner un plat dont nous connaissons déjà tous les ingrédients de sa recette. En tentant de nous surprendre ou, est-ce encore possible, de nous choquer, le réalisateur de CACHÉ se piège lui-même, prisonnier d’une dynamique lourde et désormais prévisible. Toutefois, son HAPPY END n’est pas sans intérêt, loin de là. D’avoir devant sa caméra des acteurs et actrices exceptionnels de la trempe de Jean-Louis Trintignant, Isabelle Huppert et Mathieu Kassovitz, impossible que l’ensemble sonne faux.  Autre film sur la crise migratoire, le point de vue du singulier Haneke ne convint guère, comme les arguments d’un vieil homme un peu trop en retrait de la société, incapable de se jeter à l’eau de peur de réellement se mouiller.

HOCHELAGA, TERRE DES ÂMES de François Girard ⭐⭐1/2

MV5BOTQyNTJjMzMtM2YxZS00MjVmLTgxNmQtMDc3MDk3ZDQzMmNmXkEyXkFqcGdeQXVyMTYzMTk0OTA@._V1_SX1777_CR0,0,1777,754_AL_

Commande pour le 375e anniversaire de Montréal, HOCHELAGA, TERRE DES ÂMES est une semi réussite de la part de François Girard. Rien à reprocher à tout le travail formel de cette impressionnante fresque qui couvre 750 ans d’histoire de la ville, c’est dans les liens scénaristiques, quelques dialogues et le rythme de l’ensemble que le film le plus coûteux de l’histoire du cinéma québécois perd quelques plumes (!). Il y a pourtant de très beaux moments de cinéma, une intelligente utilisation d’un lieu commun et un soucis d’intégrer l’importante contribution du peuple autochtone. Le cinéaste du film LE VIOLON ROUGE nous offre un long métrage ambitieux, parsemé d’embûches et de découvertes, qui plaira à un large public qui aime les récits historiques.

HOSTILES de Scott Cooper ⭐⭐⭐1/2

hostiles-Copy-of-Hostiles_4-1

Si nous sommes bien loin des années de gloire du western, HOSTILES de Scott Cooper (OUT OF THE FURNACE, CRAZY HEART) montre que ce genre a encore sa place sur nos écrans. Ce road-movie à cheval épate par son scénario empathique plein de rebondissements habiles. Cooper décortique la complexité des relations entre les blancs et les autochtones, sans jamais vraiment prendre parti pris, contredisant de nombreux classiques du genre. C’est sur les solides épaules de Christian Bale et de Rosamund Pike que reposent la courbe dramatique et émotive du film, confirmant leur talent respectif à personnifier des êtres multidimensionnels malgré l’économie de leurs paroles. Un véritable bonheur de cinéphile de plonger dans ce drame qui prend le temps de déployer son intrigue, d’y inclure à mi-chemin de nouveaux personnages qui, au-delà du visage familier de certains comédiens, viendront bouleverser le récit. HOSTILES est un dépaysement efficace pour tous les amoureux du genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s