18e Soirée des Jutra – Le prix à payer

Comme à chaque année, le dévoilement des artisans et des films nommés pour la prochaine Soirée des Jutra provoque son lot de réactions positives et négatives. Ce processus démocratique n’est pas une science exacte, loin de là. Mais la sélection de 2016 prouve que Québec Cinéma a enfin trouvé une méthode qui semble ratisser beaucoup plus large plutôt que de favoriser uniquement quelques titres.

Les 28 membres du jury (qui ont vu tous les longs métrages de fiction), composé d’une paire de chaque métier de l’industrie, a délibéré pendant plus de 8 heures pour en arriver à une liste de 10 semi-finalistes dans chacune des catégories, suivit d’un vote secret pour déterminer les 5 finalistes. Le jury a donc découvert ses choix en même temps que les médias et le public cet après-midi.

Contrairement à l’an passé, où la cuvée des films de 2014 s’orientait autour d’une poignée de titres (MOMMY et TOM À LA FERME de Xavier Dolan, TU DORS NICOLE de Stéphane Lafleur), plusieurs des 42 films qui ont été projeté en 2015 pouvaient prétendre à une ou de multiples nominations.

Il y a assurément beaucoup de surprises, tant chez les prétendants que chez les absents. Nous aurions pu nous attendre à voir un Patrick Huard nommé comme meilleur acteur pour son rôle de Guibord mais nous avons plutôt un Gilbert Sicotte qui a bouleversé bien des spectateurs dans PAUL À QUÉBEC. Comme toujours dans ce processus qui n’est pas sans faille, des œuvres ont semblé invisibles aux yeux des jurys (ENDORPHINE d’André Turpin serait le meilleur exemple) mais pourtant il n’en est rien car tous les films sont débattus dans toutes les catégories.

C’est le prix à payer pour tenter de satisfaire tout le monde, ce qui est vraiment impossible. Mais de voir sur cette liste SCRATCH de Sébastien Gordon et L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE CIVILE de Rodrigue Jean, en plus des citations pour le film de genre TURBO KID d’Anouk Whissell, François Simard & Yoann-Karl Whissell, cette sélection aura eu le mérite de souligner la diversité du cinéma québécois.

Nous connaîtrons la liste des gagnants le dimanche 20 mars à 20h. Voici les finalistes de la 18e Soirée des Jutra et les absents notoires, selon moi, dans les principales catégories:

image

Meilleur film

CORBO – Mathieu Denis
LES DÉMONS – Philippe Lesage
LES ÊTRES CHERS – Anne Émond
FÉLIX ET MEIRA – Maxime Giroux
LA PASSION D’AUGUSTINE – Léa Pool

Absent: CHORUS de François Delisle

Meilleure réalisation

Mathieu Denis – CORBO
Anne Émond – LES ÊTRES CHERS
Maxime Giroux – FÉLIX ET MEIRA
Philippe Lesage – LES DÉMONS
Léa Pool – LA PASSION D’AUGUSTINE

Absents: François Delisle pour CHORUS et Rafaël Ouellet pour GUROV & ANNA

Meilleur scénario

Mathieu Denis – CORBO
Anne Émond – LES ÊTRES CHERS
Alexandre Laferrière & Maxime Giroux – FÉLIX ET MEIRA
Céleste Parr – GUROV & ANNA
Marie Vien & Léa Pool – LA PASSION D’AUGUSTINE

Absent: Philippe Falardeau pour GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE

Meilleure actrice

Céline Bonnier – LA PASSION D’AUGUSTINE
Laurence Leboeuf – TURBO KID
Fanny Mallette – CHORUS
Anna Mouglalis – ANNA
Hadas Yaron – FÉLIX ET MEIRA

Absentes: Karelle Tremblay pour LES ÊTRES CHERS et  Martine Francke pour ANTOINE ET MARIE

Meilleur acteur

Xavier Dolan – ELEPHANT SONG
Maxim Gaudette – LES ÊTRES CHERS
Alexandre Landry – L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE CIVILE
Paul Savoie – LE JOURNAL D’UN VIEIL HOMME
Gilbert Sicotte – PAUL À QUÉBEC

Absent: Sébastien Ricard pour CHORUS

Meilleure actrice de soutien

Christine Beaulieu – LE MIRAGE
Schelby Jean-Baptiste – SCRATCH
Catherine-Audrey Lachapelle – L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE CIVILE
Diane Lavallée – LA PASSION D’AUGUSTINE
Lysandre Ménard – LA PASSION D’AUGUSTINE

Absente: Suzanne Clément pour GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE

Meilleur acteur de soutien

Irdens Exantus – GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE
Salim Kechiouche – NOIR
Jean-Simon Leduc – L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE CIVILE
Tony Nardi – CORBO
Luzer Twersky – FÉLIX ET MEIRA

Absent: Pier-Luc Funk pour LES DÉMONS

Meilleure direction à la photographie

Steve Asselin – CORBO
Yves Bélanger – BROOKLYN
Serge Desrosiers – VILLE-MARIE
Pierre Gill – ELEPHANT SONG
Daniel Jobin – LA PASSION D’AUGUSTINE

Absent: Nicolas Canniccioni pour LES DÉMONS

Meilleure direction artistique

Philippe Arseneau Bussières – LA GUERRE DES TUQUES 3D
Éric Barbeau – CORBO
Éric Barbeau – LES ÊTRES CHERS
Patrice Bengle – LA PASSION D’AUGUSTINE
François Séguin – BROOKLYN

Meilleur montage

Mathieu Bouchard-Malo – LES ÊTRES CHERS
Richard Comeau – GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE
François Delisle – CHORUS
Dominique Fortin – ELEPHANT SONG
Hubert Hayaud – SCRATCH

Meilleur son

François Grenon, Sylvain Bellemare & Luc Boudrias – LE BRUIT DES ARBRES
Claude La Haye, Claude Beaugrand, Luc Boudrias & Patrick Lalonde – ELEPHANT SONG
Claude La Haye, Sylvain Bellemare & Bernard Gariépy Strobl – GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE
Claude La Haye, Patrice Leblanc & Bernard Gariépy Strobl – CORBO
Raymond Vermette, Christian Rivest, Stéphane Bergeron, Guy Pelletier & Julie Dufour – LA GUERRE DES TUQUES 3D

Meilleure musique originale

Jean-Philippe Bernier & Jean-Nicolas Leupi (Le Matos) -TURBO KID
Michel Corriveau – ANNA
Gaëtan Gravel, Patrice Dubuc – ELEPHANT SONG
Martin Léon – GUIBORD S’EN VA-T-EN GUERRE
Jenny Salgado, André Courcy & Luc St-Pierre – SCRATCH

Meilleur costume

Mario Davignon – AFTER THE BALL
Michèle Hamel – LA PASSION D’AUGUSTINE
Judy Jonker – CORBO
Ginette Magny – ELEPHANT SONG
Éric Poirier – TURBO KID

Meilleure coiffure

Réjean Goderre – ELEPHANT SONG
Martin Lapointe – CORBO
Martin Lapointe – LES ÊTRES CHERS
Martin Lapointe – LA PASSION D’AUGUSTINE
Martin Lapointe – VILLE-MARIE

Meilleur maquillage

Catherine Beaudoin – ANNA
Nicole Lapierre – ELEPHANT SONG
Lizane LaSalle – CORBO
Joan-Patricia Parris – LE SCAPHANDRIER
Olivier Xavier -TURBO KID

Meilleur court ou moyen métrage de fiction

BLEU TONNERRE – Jean-Marc E. Roy & Philippe David Gagné
LE CYCLE DES MOTEURS – Patrice Laliberté
MAURICE – François Jaros
LE PÉDOPHILE – Ara Ball
STAR – Emilie Mannering

Meilleur court ou moyen métrage d’animation

ALL THE RAGE – Alexandra Lemay
AUTOS PORTRAITS – Claude Cloutier
MY HEART ATTACK – Sheldon Cohen
SONAMBULO – Theodore Ushev
SQUAME – Nicolas Brault

Meilleur long métrage documentaire

L’EMPREINTE – Carole Poliquin & Yvan Dubuc
L’OR DU GOLFE – Ian Jaquier
OUÏGHOURS, PRISONNIERS DE L’ABSURDE – Patricio Henriquez
LE PRIX À PAYER – Harold Crooks
LE PROFIL AMINA – Sophie Deraspe

Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec

CHORUS – François Delisle
ELEPHANT SONG – Charles Binamé
FELIX ET MEIRA – Maxime Giroux
LA PASSION D’AUGUSTINE – Léa Pool
TURBO KID – Anouk Whissell, François Simard & Yoann-Karl Whissell

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s