Les meilleurs 2017 – Mes 30 meilleurs films

A GHOST STORY de David Lowery

Une des scènes fortes de 2017, la tarte aux émotions dans A GHOST STORY de David Lowery

Avec près de 400 longs métrages vus en 2017, il est temps de faire un sérieux bilan de cette année cinéma. Proposer un top 30, c’est fouiller dans ce qu’il me reste de toutes ces images, certaines brutales (le BRAWL IN CELL BLOCK 99 de S. Craig Zalher me vient en tête), d’autres apaisantes (Golshifteh Farahani & Adam Driver enlacés au lit dans le sublime PATERSON de Jim Jarmusch), de cette absorption démesurée de sons et d’émotions.

Quel film succédera à FUOCOAMMARE, PAR-DELÀ LAMPEDUSA de Gianfranco Rosi (2016), LA TERRE ET L’OMBRE de César Augusto Acevedo (2015), UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer (2014), LA VIE D’ADÈLE – CHAPITRES 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (2013),  LEVIATHAN de Lucien Castaing-Taylor & Verena Paravel (2012), DRIVE de Nicolas Winding Refn (2011) et UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2010)?

Lire la suite

Publicités

Meilleurs de 2017 – Films québécois

Drôle d’année pour le cinéma québécois, heureux de certains succès (les évidents BON COP BAD COP 2 d’Alain Desrochers et DE PÈRE EN FLIC 2 d’Émile Gaudreault) et content de voir le cinéma de genre s’affirmer davantage (LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin et LES AFFAMÉS de Robin Aubert), la place des femmes n’est pas encore gagnée en réalisation et le public demeure encore discret pour embrasser les propositions les plus audacieuses, même celle d’un grand roman à succès (l’adaptation de LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TROP LES ALLUMETTES par Simon Lavoie).

¨ Le problème d'infiltration " de Robert MorinPhoto: Philippe Bosse

LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin

Lire la suite

LES AFFAMÉS, défricher le territoire

Le voilà enfin, le long métrage de zombies de Robin Aubert intitulé LES AFFAMÉS. Direction Ham-Nord, le patelin du cinéaste pour ce film de genre qui va bien au-delà de la simple mise en images et en sons de ces morts-vivants. Le réalisateur de TUKTUQ nous offre une métaphore ambitieuse sur la situation actuelle de nos campagnes, abandonnées par les grands centres, mais pas encore mortes.

Le meilleur film québécois de 2017? Voici ma critique à l’émission LA MATINALE de CIBL 101.5 FM.

46e FNC, mi-parcours

Les yeux un peu noircis, le bas du dos plus sensible, mais toujours le même goût de la découverte devant la manne de cette nouvelle édition du Festival du Nouveau Cinéma.

À la mi-parcours, voici mes cotes pour l’ensemble des 26 films que j’ai vus:

LES AFFAMÉS de Robin Aubert, ⭐⭐⭐⭐

lesaffames-og-image

Lire la suite

TUKTUQ, territoire dramatique

Plus de 6 ans après l’intense À L’ORIGINE D’UN CRI, 2017 annonce le grand retour de Robin Aubert derrière la caméra. En attendant les zombies de son film LES AFFAMÉS, qui feront leur apparition quelque part à l’automne, voici TUKTUQ, 2e volet de la PENTALOGIE DES CONTINENTS débutée en 2009 avec À QUELLE HEURE LE TRAIN POUR NULLE PART.