2010-2019, 100 films

take-shelter-image-michael-shannon-03

TAKE SHELTER de Jeff Nichols qui annonçait la fin de cette décennie dès le début de celle-ci

Comment résumer 10 ans de cinéma parmi tous les films que j’ai vus? Depuis des semaines que je fouille mes notes, que je revisite certaines œuvres, que je consulte de nombreux sites spécialisés, pour élaguer cette liste, pour réduire des 4000 films et plus visionnés depuis le 1er janvier 2010.

Le bonheur de replonger dans toutes ces images et ses sons, c’est comme retrouver une boîte pleine de souvenirs, d’avoir une chanson d’une trame sonore qui nous revient en tête comme si elle ne nous avait jamais quittée, repenser à une séquence qui nous hante encore, mesurer le talent d’un acteur ou d’une actrice tout au long de la décennie, de faire le tour de la planète cinéma et se dire que notre époque malgré qu’elle est de plus en plus anxieuse et narcissique demeure inspirantes pour les créateurs d’ici et d’ailleurs.

Lire la suite

2010-2019 50 films québécois

CHORUS

Fanny Mallette & Sébastien Ricard, le couple brisé du magnifique CHORUS de François Delisle

Quel exercice difficile et futile que de sélectionner 50 longs métrages québécois parmi les plus de 500 que j’ai vus durant les 10 dernières années, en fiction et en documentaire. La subjectivité à son paroxysme, c’est tout de même un moyen de faire un survol sur le chemin parcouru de notre cinématographie, ce porte étendard de notre culture qui est plus que jamais reconnu partout dans le monde.

Malgré les éloges et les nombreux prix, le cinéma québécois entretient une relation complexe avec son public, qui ne s’engage jamais vraiment, jamais complètement. Cette histoire d’amour semble se vivre surtout par coups de foudre, pour une oeuvre précise (MOMMY de Xavier Dolan, MONSIEUR LAZHAR de Philippe Falardeau, INCENDIES de Denis Villeneuve, GABRIELLE de Louise Archambault), la nostalgie d’une époque (LA PASSION D’AUGUSTINE de Léa Pool, LA BOLDUC de François Bouvier, LOUIS CYR de Daniel Roby, les films de Ricardo Trogi) et bien sûr l’humour dont nous avons tant de besoin (dominer par le cinéma d’Émile Gaudreault).

Lire la suite

2019 – MES 30 MEILLEURS FILMS

Portrait de la jeune fille en feu

Adèle Haenel & Noémie Merlant, sublimes toutes les deux dans l’admirable PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU de Céline Sciamma

Quelle belle année de cinéma! Vraiment, 2019 aura su clore cette décennie en beauté, autant en fiction qu’en documentaire, avec des œuvres fortes et significatives. Très difficile de résumer les derniers mois avec seulement 30 longs métrages, ce qui représente moins de 10% des films que j’ai vus.

Lire la suite

2018 – Mes 30 meilleurs films

Border

Une des belles surprises de 2018, le mystérieux film suédois BORDER du danois Ali Abbasi

Dans un an à pareille date, la décennie 2010-2019 se terminera. Quels films de l’année 2018 nous resteront encore en tête? Impossible encore d’y répondre, mais en regardant les 30 titres qui ont marqué mes 12 derniers mois, plusieurs œuvres diffusées tôt dans l’année ressortent de manière convaincante dans le haut de mon classement.

Lire la suite

20e RIDM, documentaires vus

Déjà la mi-parcours pour la 20e édition des RIDM. D’excellents documentaires vus et tellement d’autres à découvrir dans les prochains jours.

Voici une liste des 14 films que j’ai visionnés:

24 DAVIDS de Céline Baril (film d’ouverture) ⭐⭐⭐

24-Davids-640

Lire la suite

23e CINÉMANIA, films vus

Encore plusieurs bons films francophones à savourer pour les 4 derniers jours du Festival Cinémania, dont HAPPY END de Michael Haneke.

Pour l’instant, j’ai visionné 21 longs métrages. Voici mes notes:

AU REVOIR LÀ-HAUT d’Albert Dupontel (film de clôture) ⭐⭐⭐⭐

Au-Revoir-La-Haut-Film-9

Lire la suite

Mes 50 meilleurs films français du 21e siècle

25films

Il y a quelques jours, les critiques Eric Kohn & David Ehrlich d’IndieWire se sont amusés à lister les 25 meilleurs longs métrages français depuis le début des années 2000. Comme toujours, ce type d’exercice est périlleux, car plusieurs titres seront sacrifiés ou carrément oubliés. En plus, au Québec il demeure impossible de bien couvrir tous les films qui prennent l’affiche dans l’Hexagone, car la distribution est beaucoup plus restreinte.

Voici donc mes 50 films préférés produits en France depuis le 1er janvier 2000.

Lire la suite

Mes 30 meilleurs films de 2015

Après un rattrapage de plusieurs longs métrages juste avant la périodes des fêtes et quelques autres en ce début d’année, je suis enfin prêt à dévoiler les œuvres bouleversantes, surprenantes, séduisantes, amusantes, fascinantes, éblouissantes pour moi en 2015. Toujours à la recherche du cinéma dans son essence la plus pure, c’est-à-dire des films où le langage cinématographique est bien présent et qui sont d’authentiques objets du 7e art, j’ai choisi 30 + 1 titres qui ont eu leur première à Montréal en salles, soit dans le cadre d’un festival, d’une rétrospective ou simplement d’une sortie régulière. Un seul film ne correspond pas à ce critère, ayant eu une projection dans un festival en 2014 (je vous laisse deviner lequel). Du coup, ne cherchez pas Felix & Meira de Maxime Giroux ou Sils Maria d’Olivier Assayas car ils sont dans mon top 30 de l’an passé.

2015 aura été une année exceptionnelle en cinéma! Je peux le mesurer par tous les films que je n’ai pas réussi à inclure parmi cette liste de 30 titres, de nombreux petits deuils à accepter. Il me suffit de penser à Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin, The Duke of Burgundy de Peter Strickland, La Isla Minima d’Alberto Rodríguez, Listen to me Marlon de Stevan Riley, L’amour au temps de la guerre civile de Rodrigue Jean, Taxi Téhéran de Jafar Panahi, Amy d’Asif Kapadia, Phoenix de Christian Petzold, Mission: Impossible – Rogue Nation de Christopher McQuarrie, Much Loved de Nabil Ayouch, Ni le ciel, ni la terre de Clément Cogitore, The Other Side de Roberto Minervini, Victoria de Sebastian Schipper, Chronicles of Polyaris de Christine Reeh, Un amour d’été de Jean-François Lesage, Le profil Amina de Sophie Deraspe, Creed de Ryan Coogler et finalement Anomalisa de Duke Johnson & Charlie Kaufman.

Tandis que d’autres absents m’ont simplement laissé de glace (ou parfois même déçu) comme Inside Out de Peter Docter & Ronnie del Carmen, L’ombre des femmes de Philippe Garrel, The Hateful Eight de Quentin Tarantino, Ville-Marie de Guy Édoin, The Big Shortd’Adam McKay, Love de Gaspar Noé, Endorphine d’André Turpin, Spotlight de Tom McCarthy, The Revenant d’Alejandro G. Iñaritu et Star Wars: The Force Awakens de J.J. Abrams.

Ce qui me surprend parmi mes 30 meilleurs film de 2015, c’est de retrouver 2 films dans mon top 10 d’un pays dont j’ignorais pratiquement la cinématographie, la Colombie. Et aussi d’y voir si peu de documentaires, seulement trois comparativement à six en 2014. Plus que jamais, ma sélection est très éclectique, montrant bien que j’aime autant des drames sous-titrés étrangers qu’un bon blockbuster américain. Alors sans plus attendre, voici mes 30 + 1 coups de cœur pour 2015…

La-Terre-et-l-ombre-la-critique

Lire la suite