ONCE UPON A TIME… IN HOLLYWOOD, rembobinage

ONCE UPON A TIME… IN HOLLYWOOD de Quentin Tarantino ⭐⭐⭐1/2

upon

Dire que Quentin Tarantino est nostalgique est désormais un euphémisme. Nous le savons bien, le cinéaste du classique PULP FICTION se nourrit d’une certaine tradition du cinéma américain, européen et asiatique, pour mieux s’en inspirer et nous offrir à son tour, ses plats du jour aux couleurs éclatantes qui allument le regard, aux arômes qui évoquent des souvenirs plus ou moins précis, et aux goûts familiers auxquels il ajoute ses épices bien distinctes. Tarantino n’a vraiment rien inventé sinon son propre univers cohérent, mais le réalisateur perpétue un savoir-faire digne des grands maîtres du 7e art qui œuvraient bien avant lui, un peu comme le font si bien aussi Christopher Nolan et Paul Thomas Anderson, chacun avec leur signature identifiable dès les premières minutes de leurs films, films qui à leur sortie sont des événements en soi.

Lire la suite

Publicités

Pertinence des films de guerre

ryan1

Dans le cadre des commémorations du 75e anniversaire du débarquement en Normandie, j’ai été invité le mardi 4 juin 2019 à participé à une discussion autour de la pertinence des films de guerre avec mon collègue Martin Forgues, à l’émission ON DIRA CE QU’ON VOUDRA animée par Rebecca Makonnen sur les ondes d’Ici Première de Radio-Canada.

Voici le lien vers ce 12 minutes d’échanges. Vous y trouverez aussi toutes les références des films cités. Bonne écoute!

the-longest-day-1200-1200-675-675-crop-000000

Les meilleurs 2017 – Mes 30 meilleurs films

A GHOST STORY de David Lowery

Une des scènes fortes de 2017, la tarte aux émotions dans A GHOST STORY de David Lowery

Avec près de 400 longs métrages vus en 2017, il est temps de faire un sérieux bilan de cette année cinéma. Proposer un top 30, c’est fouiller dans ce qu’il me reste de toutes ces images, certaines brutales (le BRAWL IN CELL BLOCK 99 de S. Craig Zalher me vient en tête), d’autres apaisantes (Golshifteh Farahani & Adam Driver enlacés au lit dans le sublime PATERSON de Jim Jarmusch), de cette absorption démesurée de sons et d’émotions.

Quel film succédera à FUOCOAMMARE, PAR-DELÀ LAMPEDUSA de Gianfranco Rosi (2016), LA TERRE ET L’OMBRE de César Augusto Acevedo (2015), UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer (2014), LA VIE D’ADÈLE – CHAPITRES 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (2013),  LEVIATHAN de Lucien Castaing-Taylor & Verena Paravel (2012), DRIVE de Nicolas Winding Refn (2011) et UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2010)?

Lire la suite

James Bond, argent secret

Après quatre épisodes inégaux de la fructueuse série des Bond, Daniel Craig semble prêt à passer le flambeau. Tout comme le cinéaste Sam Mendes, responsable des deux derniers volets, SKYFALL et SPECTRE. Il en fallait pas plus pour que les rumeurs naissent et se répandent à grande vitesse sur les médias sociaux.

007-evolution

Mais avant de poursuivre/refaire/relancer l’une des plus longues suites d’aventures cinématographiques occidentales (en Asie, les Godzilla, Ultraman et de nombreux autres surpassent l’agent secret britannique pour le nombre d’épisodes), pourquoi ne pas s’interroger sur la pertinence de ce héros? Surtout à l’heure où la concurrence est de plus en plus sérieuse. Il suffit de voir les Jason Bourne (plus fort), Ethan Hunt des MISSION: IMPOSSIBLE (plus astucieux) et même Harry Hart de KINGSMAN: THE SECRET SERVICE (plus classe) pour comprendre que James n’est plus seul.

Lire la suite