Les meilleurs 2017 – Mes 30 meilleurs films

A GHOST STORY de David Lowery

Une des scènes fortes de 2017, la tarte aux émotions dans A GHOST STORY de David Lowery

Avec près de 400 longs métrages vus en 2017, il est temps de faire un sérieux bilan de cette année cinéma. Proposer un top 30, c’est fouiller dans ce qu’il me reste de toutes ces images, certaines brutales (le BRAWL IN CELL BLOCK 99 de S. Craig Zalher me vient en tête), d’autres apaisantes (Golshifteh Farahani & Adam Driver enlacés au lit dans le sublime PATERSON de Jim Jarmusch), de cette absorption démesurée de sons et d’émotions.

Quel film succédera à FUOCOAMMARE, PAR-DELÀ LAMPEDUSA de Gianfranco Rosi (2016), LA TERRE ET L’OMBRE de César Augusto Acevedo (2015), UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer (2014), LA VIE D’ADÈLE – CHAPITRES 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche (2013),  LEVIATHAN de Lucien Castaing-Taylor & Verena Paravel (2012), DRIVE de Nicolas Winding Refn (2011) et UN PROPHÈTE de Jacques Audiard (2010)?

Lire la suite

Publicités

Meilleurs de 2017 – Films québécois

Drôle d’année pour le cinéma québécois, heureux de certains succès (les évidents BON COP BAD COP 2 d’Alain Desrochers et DE PÈRE EN FLIC 2 d’Émile Gaudreault) et content de voir le cinéma de genre s’affirmer davantage (LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin et LES AFFAMÉS de Robin Aubert), la place des femmes n’est pas encore gagnée en réalisation et le public demeure encore discret pour embrasser les propositions les plus audacieuses, même celle d’un grand roman à succès (l’adaptation de LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TROP LES ALLUMETTES par Simon Lavoie).

¨ Le problème d'infiltration " de Robert MorinPhoto: Philippe Bosse

LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin

Lire la suite

Meilleurs de 2017 – Révélations

L’année 2017 tire à sa fin, et durant tout le mois de décembre j’appuierai sur la touche REW pour revenir sur les plus grands moments cinématographiques de l’année.

Commençons par la catégorie « révélations », autant au niveau international que québécois.

Capture-d_écran-2017-06-12-à-11.46.28-e1497260926739-800x445

Noée Abita dans AVA de Léa Mysius

Lire la suite

TADOUSSAC, pouvoir intime

Couronné de nombreux prix dans sa tournée des festivals, TADOUSSAC, le 4e long métrage du cinéaste Martin Laroche arrive enfin sur nos écrans.

Finement écrit, réalisation efficace, montage exemplaire, ce drame intime nous plonge dès les deux premières minutes dans la bulle de Chloé, qui fuit Montréal pour se réfugier dans l’auberge de jeunesse de Tadoussac. Qu’est-ce qui la pousse sur la Côte Nord?

Laroche offre des rôles en or à Camille Mongeau (prix d’interprétation féminine au Festival du film francophone de Namur) et à Isabelle Blais.

Ma critique à LA MATINALE de CIBL 101.5 FM.

23e CINÉMANIA, films vus

Encore plusieurs bons films francophones à savourer pour les 4 derniers jours du Festival Cinémania, dont HAPPY END de Michael Haneke.

Pour l’instant, j’ai visionné 21 longs métrages. Voici mes notes:

AU REVOIR LÀ-HAUT d’Albert Dupontel (film de clôture) ⭐⭐⭐⭐

Au-Revoir-La-Haut-Film-9

Lire la suite