Gala du cinéma québécois, choix et prédictions

Après la tempête vient le beau temps. Demain soir aura lieu le 18e Gala du cinéma québécois, le tout premier sous son nom provisoire. Si l’on se fie à l’ambiance festive des très réussis Rendez-Vous du Cinéma Québécois du mois dernier, nous pouvons espérer que le scandale soit vraiment derrière nous.

Comme plusieurs collègues de d’autres médias, voici mes prédictions et mes choix mais pour toutes les catégories:

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE D’ANIMATION All the Rage – Alexandra Lemay (ONF – Maral Mohammadian) Autos Portraits – Claude Cloutier (ONF – Julie Roy) My Heart Attack – Sheldon Cohen (ONF – Marcy Page, Jelena Popović) Sonámbulo – Theodore Ushev (Theodore Ushev) Squame – Nicolas Brault (Nicolas Brault Films – Nicolas Brault)

Prédiction: Sonámbulo de Theodore Ushev

Choix: Sonámbulo de Theodore Ushev. Le cinéaste a réalisé un véritable chef d’oeuvre visuel, un bijou précieux abstrait et coloré. Un artiste au sommet de son art!

064422-000-a_ks-nachtwandler_08

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE DE FICTION Bleu Tonnerre – Jean-Marc E. Roy, Philippe David Gagné (Voyelles Films – Ménaïc Raoul, Gabrielle TougasFréchette) Le cycle des moteurs – Patrice Laliberté (Couronne Nord – Julie Groleau) Maurice – François Jaros (La Boîte à Fanny – Fanny-Laure Malo, François Jaros) Le pédophile – Ara Ball (Les Enfants Terribles – Estelle Champoux & Jean-Philippe Bernier) Star – Emilie Mannering (Colonelle Films – Fanny Drew, Sarah Mannering)

Prédiction: Star d’Emilie Mannering

Choix: Bleu Tonnerre de Jean-Marc E. Roy & Philippe David Gagné. Proposition audacieuse de drame musical avec un Danny Placard convaincant, fort et vulnérable. Superbe travail de réalisation.

Lire la suite

18e Soirée des Jutra – Le prix à payer

Comme à chaque année, le dévoilement des artisans et des films nommés pour la prochaine Soirée des Jutra provoque son lot de réactions positives et négatives. Ce processus démocratique n’est pas une science exacte, loin de là. Mais la sélection de 2016 prouve que Québec Cinéma a enfin trouvé une méthode qui semble ratisser beaucoup plus large plutôt que de favoriser uniquement quelques titres.

Les 28 membres du jury (qui ont vu tous les longs métrages de fiction), composé d’une paire de chaque métier de l’industrie, a délibéré pendant plus de 8 heures pour en arriver à une liste de 10 semi-finalistes dans chacune des catégories, suivit d’un vote secret pour déterminer les 5 finalistes. Le jury a donc découvert ses choix en même temps que les médias et le public cet après-midi.

Contrairement à l’an passé, où la cuvée des films de 2014 s’orientait autour d’une poignée de titres (MOMMY et TOM À LA FERME de Xavier Dolan, TU DORS NICOLE de Stéphane Lafleur), plusieurs des 42 films qui ont été projeté en 2015 pouvaient prétendre à une ou de multiples nominations.

Il y a assurément beaucoup de surprises, tant chez les prétendants que chez les absents. Nous aurions pu nous attendre à voir un Patrick Huard nommé comme meilleur acteur pour son rôle de Guibord mais nous avons plutôt un Gilbert Sicotte qui a bouleversé bien des spectateurs dans PAUL À QUÉBEC. Comme toujours dans ce processus qui n’est pas sans faille, des œuvres ont semblé invisibles aux yeux des jurys (ENDORPHINE d’André Turpin serait le meilleur exemple) mais pourtant il n’en est rien car tous les films sont débattus dans toutes les catégories.

C’est le prix à payer pour tenter de satisfaire tout le monde, ce qui est vraiment impossible. Mais de voir sur cette liste SCRATCH de Sébastien Gordon et L’AMOUR AU TEMPS DE LA GUERRE CIVILE de Rodrigue Jean, en plus des citations pour le film de genre TURBO KID d’Anouk Whissell, François Simard & Yoann-Karl Whissell, cette sélection aura eu le mérite de souligner la diversité du cinéma québécois.

Nous connaîtrons la liste des gagnants le dimanche 20 mars à 20h. Voici les finalistes de la 18e Soirée des Jutra et les absents notoires, selon moi, dans les principales catégories:

image

Lire la suite