AVA, le cinéma ne rend pas aveugle

Présenté au 46e Festival du Nouveau Cinéma, AVA de Léa Mysius est un magnifique premier film, fait avec fougue et intelligence.

Le nom de la jeune actrice Noée Abita, l’interprète d’Ava, s’est propagé rapidement dans le milieu du cinéma, Philippe Lesage lui ayant offert le rôle de Charlotte dans son 3e long métrage de fiction GÉNÈSE. Facile à comprendre, car elle lève bien haut ce film qu’elle porte sur ses épaules.

Voici ma critique d’AVA à LA MATINALE de CIBL 101.5 FM.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s