LE JEUNE KARL MARX, échos du passé

Après le percutant I’M NOT YOUR NEGRO, le cinéaste d’origine haïtienne Raoul Peck nous propose un autre regard sur le passé pour mieux illustrer le présent dans son passionnant LE JEUNE KARL MARX.

Contrairement au sujet de son film, Peck n’a pas voulu révolutionner la forme. Et c’est un choix judicieux pour rendre accessible les pensées de ce grand penseur qu’était Karl Marx.

Voici donc ma critique à l’émission LA MATINALE sur les ondes de CIBL 101.5 FM.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s