LES AFFAMÉS, défricher le territoire

Le voilà enfin, le long métrage de zombies de Robin Aubert intitulé LES AFFAMÉS. Direction Ham-Nord, le patelin du cinéaste pour ce film de genre qui va bien au-delà de la simple mise en images et en sons de ces morts-vivants. Le réalisateur de TUKTUQ nous offre une métaphore ambitieuse sur la situation actuelle de nos campagnes, abandonnées par les grands centres, mais pas encore mortes.

Le meilleur film québécois de 2017? Voici ma critique à l’émission LA MATINALE de CIBL 101.5 FM.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s