Meilleurs de 2017 – Films québécois

Drôle d’année pour le cinéma québécois, heureux de certains succès (les évidents BON COP BAD COP 2 d’Alain Desrochers et DE PÈRE EN FLIC 2 d’Émile Gaudreault) et content de voir le cinéma de genre s’affirmer davantage (LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin et LES AFFAMÉS de Robin Aubert), la place des femmes n’est pas encore gagnée en réalisation et le public demeure encore discret pour embrasser les propositions les plus audacieuses, même celle d’un grand roman à succès (l’adaptation de LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TROP LES ALLUMETTES par Simon Lavoie).

¨ Le problème d'infiltration " de Robert MorinPhoto: Philippe Bosse

LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin

Lire la suite

Publicités

Gala du cinéma québécois, choix et prédictions

Après la tempête vient le beau temps. Demain soir aura lieu le 18e Gala du cinéma québécois, le tout premier sous son nom provisoire. Si l’on se fie à l’ambiance festive des très réussis Rendez-Vous du Cinéma Québécois du mois dernier, nous pouvons espérer que le scandale soit vraiment derrière nous.

Comme plusieurs collègues de d’autres médias, voici mes prédictions et mes choix mais pour toutes les catégories:

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE D’ANIMATION All the Rage – Alexandra Lemay (ONF – Maral Mohammadian) Autos Portraits – Claude Cloutier (ONF – Julie Roy) My Heart Attack – Sheldon Cohen (ONF – Marcy Page, Jelena Popović) Sonámbulo – Theodore Ushev (Theodore Ushev) Squame – Nicolas Brault (Nicolas Brault Films – Nicolas Brault)

Prédiction: Sonámbulo de Theodore Ushev

Choix: Sonámbulo de Theodore Ushev. Le cinéaste a réalisé un véritable chef d’oeuvre visuel, un bijou précieux abstrait et coloré. Un artiste au sommet de son art!

064422-000-a_ks-nachtwandler_08

Lire la suite