L’AMATEUR, l’homme caméra

Pour le 20e anniversaire de sa mort, cette semaine est dédiée au cinéma de Krzysztof Kieślowski en revenant sur quelques unes de ses œuvres phares.

Dans les années 70 en Pologne, de nombreux clubs de cinéastes indépendants ont été créés suite à l’influence de la Fédération du film amateur. Malgré la détermination de plusieurs, la qualité des courts métrages présentés laissait souvent à désirer. Avec L’AMATEUR, son 2e long métrage de fiction, Krzysztof Kieślowski illustre habillement toutes les facettes d’un homme voulant se dévouer totalement à son art…mais à quel prix?

Camera-Buff-1979

Difficile de ne pas voir dans le personnage de Philip (interprété par Jerzy Stuhr, comédien qui sera présent tout au long de la filmographie de Kieślowski, d’un épisode du DÉCALOGUE à TROIS COULEURS: BLANC) l’engagement total d’un jeune Kieślowski pour le cinéma. Et dans l’ensemble des questions que pose son film, une complexe réflexion sur notre rapport à l’image qui en émane.

Lire la suite

Publicités