DESTIERROS, suivre la lumière

DESTIERROS d’Hubert Caron-Guay ⭐⭐⭐⭐

1c4ddc168477b11385c3f8a6b8494271

Nécessaire, important, incontournable, les qualificatifs manquent pour ce solide premier long métrage documentaire d’Hubert Caron-Guay, DESTIERROS.

Fort de son expérience au sein du groupe d’action en cinéma Épopée, au côté de Rodrigue Jean, Caron-Guay amène de manière impressionnante le cinéma direct dans les pas de migrants d’Amérique Latine.

destierros_01_credit_hubert_caron-guay_films_du_3_mars

Sans jamais quitter ses sujets, le cinéaste nous propose une immersion totale dans le quotidien de ces nomades modernes, prêt à tout pour une vie meilleure. En plus du propos criant de vérité et d’actualité, ce joyau déborde d’inventivité et de purs moments cinématographiques.

Un grand film obligatoire qui nous aide à comprendre, qui nous ouvre davantage aux autres, montrant une fois de plus l’absurdité de tous ces murs.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s