THE POST, rien ne dépasse

THE POST de Steven Spielberg ⭐⭐1/2

post1

Très peu de réalisateurs réussissent à changer aussi facilement d’univers que Steven Spielberg.

En regardant sa filmographie, il est même difficile de comprendre toujours ce qui le motive dans ses choix de scénarios.

Lire la suite

LABRECQUE – UNE CAMÉRA POUR LA MÉMOIRE, savoir regarder

LABRECQUE – UNE CAMÉRA POUR LA MÉMOIRE de Michel La Veaux ⭐⭐⭐⭐

labrecque1

Le cinéma est un lieu de rencontres, parfois espérés, parfois inattendus.

Dans le cas de Michel La Veaux et Jean-Claude Labrecque, c’est une évidence qui se concrétise par le généreux documentaire LABRECQUE – UNE CAMÉRA POUR LA MÉMOIRE.

Lire la suite

DIANE A LES ÉPAULES, vouloir aimer

DIANE A LES ÉPAULES de Fabien Gorgeart ⭐1/2

diane1

DIANE A LES ÉPAULES est un film qu’on souhaite aimer.

Il s’agit d’un séduisant premier film, avec une actrice qui a trop rarement la place qu’elle mérite pour déployer tout son talent (la très juste Clotilde Hesme, César du meilleur espoir féminin en 2012 pour le magnifique ANGÈLE & TONY d’Alix Delaporte) et un sujet d’actualité riche en…rebondissement (les mères porteuses).

Lire la suite

BONNE POMME, retrouvailles

BONNE POMME de Florence Quentin ⭐⭐⭐

pomme1

Connue surtout pour ses scénarios finement drôles et révélateurs des premiers films d’Étienne Chatiliez (d’UN LONG FLEUVE TRANQUILLE à LE BONHEUR EST DANS LE PRÉ), Florence Quentin sait comment nous accrocher d’un simple échange entre deux personnages.

Campé dans un village esquissé à grands traits, la cinéaste assume pleinement ce ton nostalgique et bon enfant. Mais BONNE POMME, c’est avant tout la 10e réunion à l’écran de Deneuve/Depardieu, duo mythique du film de François Truffaut LE DERNIER MÉTRO.

Lire la suite

BIG TIME, accès privilégié

BIG TIME de Kaspar Astrup Schroder ⭐⭐⭐

big time1

Réel vedette dans son Danemark natal, l’architecte Bjarke Ingels est encore méconnu hors de son milieu, malgré qu’il ait été nommé parmi les 100 personnes les plus influentes du monde par le magazine Time.

Son compatriote, le documentariste Kaspar Astrup Schroder a eu un accès privilégié pour dresser un portrait de ce jeune homme ambitieux. Cette intimité est à la fois la principale qualité et le plus grand défaut de ce film à la facture classique, nous permettant d’être plongé dans ce monde assez fermé, mais en nous offrant un point de vue plutôt lisse du protagoniste, qui semblait pourtant beaucoup plus complexe en avançant dans le film.

Lire la suite