Arnaud Desplechin, jazzman du cinéma français

arnaud desplechin

Rassembler le cinéma d’Arnaud Desplechin, c’est mettre côte à côte des œuvres singulières qui se répondent, chacune donnant le goût de découvrir les autres pour bien saisir l’harmonie de ce magnifique chaos qu’est la vie. Comme un musicien de jazz excellant dans les ruptures de ton et dans les canevas qui peuvent sembler désordonnés, Desplechin ne laisse pourtant que très peu de place à l’improvisation. Dans ses films d’une grande densité dramatique mais non dénué d’ironie, la fiction y est intarissable, ses personnages étant habités par multiples récits qui s’emmêlent les uns aux autres. Et si au final une certaine forme d’équilibre est atteinte, c’est grâce à la virtuosité de Desplechin qui sait poser son regard sur ce qu’il fait, étant le premier spectateur de ses créations.

Lire la suite

Publicités

Mes 50 meilleurs films français du 21e siècle

25films

Il y a quelques jours, les critiques Eric Kohn & David Ehrlich d’IndieWire se sont amusés à lister les 25 meilleurs longs métrages français depuis le début des années 2000. Comme toujours, ce type d’exercice est périlleux, car plusieurs titres seront sacrifiés ou carrément oubliés. En plus, au Québec il demeure impossible de bien couvrir tous les films qui prennent l’affiche dans l’Hexagone, car la distribution est beaucoup plus restreinte.

Voici donc mes 50 films préférés produits en France depuis le 1er janvier 2000.

Lire la suite