Béla Tarr, cinéaste de la pénombre

bela-tarr4

Le cinéaste hongrois Béla Tarr a mis fin à sa carrière en 2011, après son 9e et ultime long métrage, l’immense UN CHEVAL DE TURIN. Découragé de la lourdeur du système de production de son pays, et convaincu que son cinéma n’intéressait plus le public des salles obscures, Tarr a préféré s’arrêter.

Sa signature était évidente dès les premières minutes de ses films, que l’on pense à DAMNATION ou son film fleuve SÁTÁNTANGÓ Favorisant la beauté du noir et blanc, misant sur l’implication du spectateur dans d’impressionnants plans-séquences, Béla Tarr a désormais sa place parmi les grands réalisateurs de l’histoire du cinéma. Il était un poète des ombres et de la lumière, un maître de la pénombre, un des derniers, sinon le dernier, à utiliser le cinéma pour son essence première, cette affolante lumière.

Cet hommage en images montre à quel point il nous manque déjà. L’homme de 61 ans reviendra-t-il un jour sur sa décision? Comme cinéphile, il est obligatoire d’y rêver.

 

 

LE FILS DE JEAN, le retour de Gabriel Arcand

phpThumb_generated_thumbnail

Au mois de mars l’an passé, Gabriel Arcand était l’un des mes invités au Festival 48 Images seconde à Florac dans les Cévennes. Il me parlait qu’il allait alors entreprendre durant l’été le tournage du nouveau long métrage de Philippe Lioret. Le cinéaste de l’excellent WELCOME a tourné en grande partie au Québec son 8e long métrage, l’histoire d’un français qui apprend la mort de son père qu’il n’a pas connu et qui vivait de l’autre côté de l’Atlantique.

Lire la suite

Rouge Almodóvar

Julieta

En attendant JULIETA, le 20e long métrage distribué (1) de Pedro Almodóvar (qui est reparti bredouille du Festival de Cannes), pourquoi ne pas revenir sur l’ensemble de son oeuvre.

Depuis PEPI, LUCI, BOM ET AUTRES FILLES DU QUARTIER en 1980, le cinéaste espagnol a probablement réussi à  créer l’une des signatures les plus fortes du cinéma international. Avec 6 présences en compétition officielle au Festival de Cannes, 2 Oscars (meilleur film en langue étrangère pour TOUT SUR MA MÈRE en 2000 et meilleur scénario original pour PARLE AVEC ELLE en 2003, fait rare pour un film étranger) et de nombreux autres prix sur l’ensemble de la planète, Almodóvar a atteint le statut enviable d’avoir des spectateurs fidèles au quatre coins du globe.

Lire la suite

Paris est une fête dans le prochain Bonello

affiche_nocturama.jpeg

Si le titre d’origine a changé (PARIS EST UNE FÊTE a été abandonné suite aux événements récents à Paris), le nouveau film de Bertrand Bonello NOCTURAMA risque de faire jaser.

C’est au Festival de San Sebastian que les jeunes parisiens dévoileront leur plan maléfique car le Festival de Cannes a préféré ne pas les sélectionner. Pourtant, le cinéaste était de la compétition officielle avec ses deux opus précédents, SAINT LAURENT en 2014 et L’APPOLLONIDE: SOUVENIRS D’UNE MAISON CLOSE en 2011.

Lire la suite

MA LOUTE, la nouvelle comédie de Bruno Dumont

ma-loute-de-bruno-dumont_5457808

Après le succès de P’TIT QUINQUIN, sa série criminelle absurde sur ARTE, Bruno Dumont revient au cinéma avec MA LOUTE une comédie d’époque mettant en vedette Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valeria Bruni Tedeschi.

Tourné dans le nord, sa région  natale à laquelle il est très attaché (ayant tourné la majorité de ses films), la signature de Bruno Dumont est reconnaissable dès l’arrivée de ses personnages.

Est-ce que MA LOUTE sera en compétition au prochain Festival de Cannes? Nous l’apprendrons lors de la conférence de presse du jeudi 14 avril.

Les débuts de David Cronenberg

cronenberg-shivers

Alors qu’il était encore étudiant en littérature anglaise à l’Université de Toronto, David Cronenberg, alors âgé de 23 ans, a réalisé/écrit/co-produit/co-monté le court métrage TRANSFER.

Ce tout premier film du cinéaste en devenir n’est pas très bon, mais il met déjà en place l’un des thèmes fondateurs de son oeuvre, la maladie mentale. Il suffit de penser  à VIDEODROME, DEAD RINGERS, NAKED LUNCH, SPIDER et peut-être surtout A DANGEROUS METHOD pour y retrouver des éléments dans ce premier essai de 5 minutes 30.

Espérons que le réalisateur reviendra au cinéma dans les prochaines années. Il a publié récemment son 1er roman CONSUMÉS chez Gallimard et il en prépare un second.

Pour visionner TRANSFER

Transfer-1966

Krzysztof Kieślowski, 20 ans déjà

krzysztof-kieslowski-przeglad-tworczosci-instytut-kultury-polskiej-londyn

C’est un 13 mars que le cinéaste polonais Krzysztof Kieślowski succombait à une opération à cœur ouvert, suite à une crise cardiaque. Parti beaucoup trop tôt (il n’avait que 54 ans), il est sans l’ombre d’un doute l’un des réalisateurs internationaux les plus aimés de la fin du XXe siècle. De son impressionnant DÉCALOGUE jusqu’à sa trilogie TROIS COULEURS, sans oublier toute sa période documentaire et ses premières fictions polonaises, Kieślowski a tissé son oeuvre d’une grande humanité, teintée de spiritualité et de mystère.

J’ai assisté à l’événement KIESLOWSKI, 20 APRÈS qui a eu lieu jeudi le 10 mars au Salon B de l’Espace Memoria d’Alfred Dallaire. Une très belle soirée où nous avons eu les regards éclairés de trois spécialistes du cinéma de Kieślowski: Alain Martin, journaliste, auteur et grand spécialiste du cinéaste; Yves Vaillancourt, professeur et auteur de JEUX INTERDITS, un essai philosophique sur le DÉCALOGUE; et le directeur-photo franco-québécois Philippe Lavalette, grand fan du réalisateur de LA DOUBLE VIE DE VÉRONIQUE.

Lire la suite