LA PLAYA D.C., poursuivre le combat

Playa dc4

Après avoir transporté sur son dos toute la journée de lourdes poches de patates, Tomás enlève ses vêtements de travail pour enfiler son jeans, son t-shirt et son hoodie. Avant de quitter, il sort deux feutres de son sac et nous voyons devant lui une fresque inachevée de ses multiples dessins sur une courtepointe de sacs en papier. Tomás y ajoute des vagues bleues. Ensuite, il marche longtemps à travers des champs pour se trouver un coin tranquille et y poursuivre ses esquisses. Le titre apparaît sur fond noir.

Dans cette introduction de son premier long métrage, Juan Andrés Arango annonce les couleurs de son film et du coup, celle de son personnage central Tomás. Sans que le lieu nous soit annoncé, nous le suivons dans le quartier LA PLAYA D.C. à Bogota. Ce jeune afro-colombien aux talents artistiques indéniables tentera à l’aide de son frère ainé Chaco, qui revient d’une tentative d’immigrer illégalement au Canada, de retrouver le cadet Jairo, embourbé dans ses dettes liées à sa consommation de crack.

Lire la suite

Publicités

Prochainement en salles, l’année 2018

Si la majorité des listes des meilleurs films de 2017 sont déjà publiées, il nous reste les nombreuses remises de prix annuelles (Golden Globes, César, BAFTA, Oscar et beaucoup plus tard, le Gala Québec Cinéma) avant de pouvoir remiser définitivement les longs métrages des douze derniers mois.

ISLE OF DOGS de Wes Anderson

ISLE OF DOGS de Wes Anderson en ouverture de la Berlinale

Mais n’attendons pas, projetons-nous dans un futur pas si lointain avec quelques films prévus pour 2018, des promesses cinématographiques qui donnent espoir à tous les cinéphiles gourmands.

Lire la suite

ESSENTIAL KILLING, homme traqué

essential-killing-de-jerzy-skolimowski

Dès les premières images d’ESSENTIAL KILLING, nous pourrions nous croire dans le parc de Death Valley en Californie ou dans le Bonneville Salt Flats de l’Utah, deux principaux lieux de tournage du GERRY de Gus Van Sant. Nous sommes plutôt dans un désert fictif rappelant l’Afghanistan où trois militaires se font surprendre par un taliban embusqué, qui dès lors doit survivre tel un animal dont on suit toujours sa trace. Le réalisateur polonais Jerzy Skolimowski a tourné la première partie de son film dans un désert de craie en Israël, non loin de la mer Morte. Et son homme traqué, c’est l’américain Vincent Gallo dans un rôle physique et pratiquement muet.

Lire la suite