Meilleurs de 2017 – Révélations

L’année 2017 tire à sa fin, et durant tout le mois de décembre j’appuierai sur la touche REW pour revenir sur les plus grands moments cinématographiques de l’année.

Commençons par la catégorie « révélations », autant au niveau international que québécois.

Capture-d_écran-2017-06-12-à-11.46.28-e1497260926739-800x445

Noée Abita dans AVA de Léa Mysius

Plusieurs jeunes acteurs et actrices ont littéralement marqué nos esprits avec des performances d’une grande maturité, d’une liberté foudroyante et d’une désinvolture pleine de candeur. Certains en étaient à leur première présence à l’écran, d’autres ont vu leur talent éclore cette année.

brooklyn-prince-the-florida-project

Brooklyn Prince dans THE FLORIDA PROJECT de Sean Baker

Que l’on pense à la détestable et attachante Brooklyn Prince, 7 ans, la Moonee dans THE FLORIDA PROJECT de Sean Baker; Noée Abita, d’une présence envoûtante dans le rôle titre d’AVA de Léa Mysius; Lina El Arabi, déchirante de vérité dans NOCES de Stephan Streker; Camille Mongeau, d’une très grande justesse dans le solide TADOUSSAC de Martin Laroche; la possédée Garance Marillier dans le dérangeant GRAVE de Julia Ducournau; et je lève mon chapeau aussi à Mylia Corbeil-Gauvreau, forte dans LES ROIS MONGOLS de Luc Picard.

maxresdefault (1)

Ben Safdie dans GOOD TIMES de Joshua & Ben Safdie

Chez les hommes, il y a eu la bluffante performance de Ben Safdie, dans l’intense GOOD TIMES qu’il a coréalisé avec son frère Joshua; le lumineux João Pedro Zappa dans le très beau GABRIEL ET LA MONTAGNE de Fellipe Barbosa; ; Swann Arlaud parfait dans l’inoubliable PETIT PAYSAN d’Hubert Charuel; Henri Richer-Picard qui suit les traces de son père dans LES ROIS MONGOLS de Luc Picard; et sûrement celle du jeune franco-américain Timothée Chalamet que je verrai bientôt dans CALL ME BY YOUR NAME de Luca Guadagnino.

Mais selon moi, deux comédiens sortent du lot, un homme et une femme.

Meilleurs de 2017 – Révélation féminine :

lady-macbeth-film

Florence Pugh dans LADY MACBETH de William Oldroyd

Florence Pugh est impressionnante dans son 2e rôle au cinéma, celui Katherine dans le puissant premier film de William Oldroyd. Montrant une riche palette de couleurs dans son jeu, j’ai juste hâte de la voir dans les yeux de d’autres cinéastes, dont le prochain film de David Mackenzie (HELL OR HIGH WATER).

Meilleurs de 2017 – Révélation masculine :

120-battements-par-minute-critique-film-photo4-2048x858

Nahuel Pérez Biscayart dans 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo

Il est probablement le plus expérimenté de tous ceux et celles mentionnés, mais c’est vraiment en 2017 que le talentueux comédien argentin Nahuel Pérez Biscayart a confirmé sa place parmi les visages familiers du cinéma, grâce à deux films formidables: 120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo et aussi AU REVOIR LÀ-HAUT d’Albert Dupontel.

Et vos révélations de cette année 2017?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s