VUS ET PAS (ENCORE) VUS AU 49E FNC

Ours d’Or au dernier Festival de Berlin, l’incontournable LE DIABLE N’EXISTE PAS
du cinéaste iranien Mohammad Rasoulof 
 

2020, l’année de tous les dangers. Comment construire une programmation quand la planète cinéma s’arrête complètement, pour ensuite hésiter vraiment à se relancer? À la veille de son 50e anniversaire, le Festival du Nouveau Cinéma avait tout un défi, auquel c’est ajouté une 2e vague de cette satané pandémie, venant limiter ses activités en présentiel. Mais le FNC 49 aura bien lieu, en version numérique. Il débute aujourd’hui jusqu’au 31 octobre, avec une sélection beaucoup plus proche de sa mission initiale, s’éloignant des grands noms habituels pour faire une place de choix à l’audace, aux expérimentations, à ces cinéastes dédiés complètement à leur art. Voici quelques films vus, et quelques titres attendus:

Lire la suite

Avant le générique de fin des 22e RIDM

midnight2

L’hallucinant MIDNIGHT FAMILY de Luke Lorentzen

En plongeant tête première dans la programmation des RIDM 2019, force est de constater que le documentaire n’a vraiment rien à envier à la fiction. Nous pourrions même affirmer qu’il y a beaucoup plus d’audace, de prises de risque et d’explorations narratives dans ces métissages de la réalité. Comme je le mentionnais au début du festival, il y a une multiplicité des réels et comme spectateur, nous sommes de plus en plus impliqués dans la réception de ces œuvres, nous laissant de la place pour réfléchir à ce qui nous est proposé, à en imaginer la suite et à questionner ces mises en scène d’une matière première dans laquelle nous baignons tous.

À la mi-parcours de cette 22e édition, retour sur tous les films vus (en plus des autres visionnés précédemment):

Lire la suite