2010-2019, 100 films

take-shelter-image-michael-shannon-03

TAKE SHELTER de Jeff Nichols qui annonçait la fin de cette décennie dès le début de celle-ci

Comment résumer 10 ans de cinéma parmi tous les films que j’ai vus? Depuis des semaines que je fouille mes notes, que je revisite certaines œuvres, que je consulte de nombreux sites spécialisés, pour élaguer cette liste, pour réduire des 4000 films et plus visionnés depuis le 1er janvier 2010.

Le bonheur de replonger dans toutes ces images et ses sons, c’est comme retrouver une boîte pleine de souvenirs, d’avoir une chanson d’une trame sonore qui nous revient en tête comme si elle ne nous avait jamais quittée, repenser à une séquence qui nous hante encore, mesurer le talent d’un acteur ou d’une actrice tout au long de la décennie, de faire le tour de la planète cinéma et se dire que notre époque malgré qu’elle est de plus en plus anxieuse et narcissique demeure inspirantes pour les créateurs d’ici et d’ailleurs.

Lire la suite

48e FNC, mi-parcours

Mariage

Scarlett Johansson, & Adam Driver épatants dans MARRIAGE STORY de Noah Baumbach

Après 5 journées pleines et plus d’une vingtaine de films derrière la cravate, c’est déjà le moment de faire un survol du 48e Festival du Nouveau Cinéma. Année de transition au niveau de la programmation, les valeurs sûres ne déçoivent pas, mais les découvertes se font plus rares.

Vous trouverez mes courtes critiques des longs métrages A WHITE, WHITE DAY de Hlynur Pálmason, L.A. TEA TIME de Sophie Bédard Marcotte, PERDRIX d’Erwan Le Duc et SYNONYMES de Nadav Lapid dans mon texte précédent Vus et pas (encore) vus au 48e FNC.

Lire la suite

Paris est une fête dans le prochain Bonello

affiche_nocturama.jpeg

Si le titre d’origine a changé (PARIS EST UNE FÊTE a été abandonné suite aux événements récents à Paris), le nouveau film de Bertrand Bonello NOCTURAMA risque de faire jaser.

C’est au Festival de San Sebastian que les jeunes parisiens dévoileront leur plan maléfique car le Festival de Cannes a préféré ne pas les sélectionner. Pourtant, le cinéaste était de la compétition officielle avec ses deux opus précédents, SAINT LAURENT en 2014 et L’APPOLLONIDE: SOUVENIRS D’UNE MAISON CLOSE en 2011.

Lire la suite