LE FILS DE JEAN, le retour de Gabriel Arcand

phpThumb_generated_thumbnail

Au mois de mars l’an passé, Gabriel Arcand était l’un des mes invités au Festival 48 Images seconde à Florac dans les Cévennes. Il me parlait qu’il allait alors entreprendre durant l’été le tournage du nouveau long métrage de Philippe Lioret. Le cinéaste de l’excellent WELCOME a tourné en grande partie au Québec son 8e long métrage, l’histoire d’un français qui apprend la mort de son père qu’il n’a pas connu et qui vivait de l’autre côté de l’Atlantique.

Lire la suite

LOUIS-FERDINAND CÉLINE, l’épreuve cinématographique

Louis_Ferdinand_Celine

Emmanuel Bourdieu est avant tout un homme de lettres. Scénariste chez Desplechin (avec lequel il a signé le savoureux CONTE DE NOËL) mais aussi chez Garcia et Corsini, ses mots ont également animé les planches de théâtre et des centaines de pages de romans. Il était donc logique de le voir s’attaquer au scélérat qu’est devenu avec le temps Louis-Ferdinand Céline.

Il faut déjà préciser que Bourdieu s’est intéressé à un épisode très précis et d’une courte durée dans la vie de l’auteur de VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT. Étrangement, il ne signe pas le scénario. Nous le devons plutôt à Marcia Romano, proche de Bourdieu depuis ses débuts,  et qui a coécrit les trois plus récents films de Xavier Giannoli (dont l’excellent À L’ORIGINE). Nous nous retrouvons donc au Danemark en 1948, là où Céline s’est exilé pour fuir les accusations de collaboration avec les Nazis. Un jeune universitaire juif américain, Milton Hindus, vient rejoindre Céline, sa femme Lucette et leur chat Bébert (probablement celui qui s’en tire le mieux dans les interprétations) dans l’optique de rédiger un livre provenant de leurs échanges.

Lire la suite

ATTENBERG, l’absurde comme soupape socialement acceptable

Avant la sortie prochaine de CHEVALIER d’Athiná Rachél Tsangári (vendredi 17 juin), retour sur son film précédent, le très original ATTENBERG, preuve qu’il y a un nouveau souffle dans le cinéma grec.

attenberg5

Ça commence par un baiser. Bien des histoires d’amour débutent ainsi. Mais dans ATTENBERG d’Athiná Rachél Tsangári, ce baiser n’a rien de romantique. Deux jeunes femmes devant un mur de brique s’approchent l’une de l’autre, ouvrent leur bouche, tirent leur langue et tentent de reproduire un frenchkiss. Le ton est donné! Ce film grec s’amusera à provoquer et sortir du cadre, au risque d’en surprendre plus d’un.

Fascinée par les documentaires animaliers de Sir Richard Attenborough, accompagnant son père dans sa maladie incurable, et s’éveillant à la sexualité avec son amie Bella, Marina a le corps d’une femme mais la naïveté d’une enfant. Tout au long du film, celle qui semble être à côté de la vie prendra tous les moyens pour s’y inclure.

directed by Athina Rachel Tsangari

Lire la suite

UN AMOUR D’ÉTÉ, au cœur de la montagne

amour été

Avec la fermeture du cinéma Excentris, la Cinémathèque québécoise a eu la brillante idée de reprendre le flambeau de la diffusion d’un créneau précieux, celui des documentaires indépendants, majoritairement québécois. C’est par cette chance que vous pourrez tomber sous le charme du duo UN AMOUR D’ÉTÉ de Jean-François Lesage (grand prix de la compétition nationale longs métrages aux derniers RIDM) précédé du court métrage MÉTRO de Nadine Gomez dès aujourd’hui.

3e long métrage du cinéaste montréalais (en plus d’un moyen métrage UNE NUIT EN CHINE que vous pouvez voir ici), Jean-François Lesage nous confie une fois de plus à une immersion quasi sensorielle dans la métropole (après son magnifique CONTE DU MILE END), plus précisément dans les boisés du Mont-Royal bercé par l’éclairage de la lune.

Lire la suite

LES DEUX AMIS, l’amitié selon Louis Garrel

les-deux-amis-tt-width-1600-height-1067-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF

Devant la caméra de son père Philippe dès l’âge de 5 ans et baignant dans le monde des images depuis sa naissance, Louis Garrel est un véritable enfant du cinéma (notons aussi que sa mère est l’actrice et réalisatrice Brigitte Sy). Prenant son travail d’acteur très au sérieux, le filleul de Jean-Pierre Léaud a été chercher des outils pour améliorer son jeu au Conservatoire national, moment où sa carrière prenait vraiment son envol. S’il enchaîne les rôles depuis et qu’il a su se tailler une place de choix au sein du cinéma français, il ne faut pas se surprendre que par défi et envie, il soit passé derrière la caméra.

Lire la suite

9 films à voir cet été

Comme toujours, l’été est souvent un désert cinématographique pour les cinéphiles qui veulent voir autres choses que des films usinés par les gros studios américains. Si nous pouvons toujours compter sur le festival FANTASIA pour nous proposer vraiment du cinéma audacieux et hors des sentiers battus, il faudra aussi ajouter la Cinémathèque québécoise qui nous promet plusieurs bijoux de la Nouvelle vague française.

C’est aussi souvent dans les parcs que les trouvailles se font. La dynamique équipe de Funambules Médias sera de retour pour la 7e édition du Cinéma sous les étoiles (horaire à venir sous peu). Et plusieurs festivals investissent aussi les lieux publics comme les RIDM et Cinémania.

En fouillant un peu, il y a tout de même 9 films qui mériteront une visite dans les salles obscures cet été.

Pervert-Park-5

CHEVALIER de Athiná-Rachél Tsangári (vendredi 17 juin)

Après le rafraîchissant ATTENBERG, la réalisatrice grecque est de retour avec CHEVALIER. Tout comme son compatriote Yórgos Lánthimos (CANINE, ALPS, THE LOBSTER), dont elle produit les films, Tsangári a toujours une prémisse assez singulière. Dans ce cas-ci, il s’agit de 6 hommes coincés sur un yacht de luxe, qui s’affronteront dans une compétition à savoir « qui est le meilleur en général ». L’humour absurde et les malaises seront sûrement encore présents.

Pour voir la bande-annonce.

Lire la suite

OUT 1, le fleuve de Jacques Rivette

out-1_ep04_01-1300x605

« Le Graal de tout cinéphile » pouvait-on lire dans le New-York Times, OUT 1: NOLI ME TANGERE du regretté Jacques Rivette (il nous quittait le 29 janvier dernier à l’âge vénérable de 87 ans) est enfin présenté dans sa version originale de plus de 12h40 sur un écran à Montréal, à la Cinémathèque québécoise ce mercredi 1er juin à 17h et le lendemain jeudi 2 juin à la même heure.

Projet fou, radical et en même temps dans la suite logique pour Rivette à l’époque (son AMOUR FOU en 1969 proposait déjà des dialogues improvisés de la part de Bulle Ogier & Jean-Pierre Kalfon, tout en respectant une intrigue précise), OUT 1 s’inspire librement de L’HISTOIRE DES TREIZE d’Honoré de Balzac.

Lire la suite